Tags: pelotes  

Eureka

J’ai trouvé une marque et une qualité propres à remplacer (dignement !) le défunt Licorne de Phildar :



Catania
de Schachenmayr (pour Coats)
100 % coton mercerisé
50 g = environ 125 m
26 mailles x 36 rangs = 10 cm²
aiguilles et crochet 2,5 - 3,5
lavable en machine à 40°, repassage moyen, ne pas sécher en machine, ne pas chlorer, ne pas utiliser de solvents (nettoyage à secà sauf trichloethylene,
500 g donnent un t-shirt en taille 40 (si j’ai bien compris l’étiquette)

J’en ai trois pelotes, coloris 0146 (martin-pêcheur) 0174 et 0173 (bleu ciel)

Les couleurs sont moins électriques que celles de Licorne, mais restent très jolies.

Pour mémoire :
Licorne (opsolet)
de Phildar
100 % coton mercerisé
50 g = environ 120 m
25 mailles x 35 rangs = 10 cm²
aiguilles et crochet 2,5 - 3
lavable à la main à 30°, ne pas repasser, ne pas sécher en machine, ne pas chlorer

J’ai aussi fait l’acquisition de ces trois jolies pelotes DMC en perlé 5, peut-être une pochette en tapisserie ?


Tags: coton, pelotes
dans mes pelotes, écrit le 21.06.08 à 10:36:48 par Pyo Email totalise 4531 vues... 7 commentaires »

Accro...chée?

Je viens de m’inscrire au webring "yarn addicts". Je ne sais pas si je suis vraiment digne d’en être membre, je suis bien accro au fil, certes, mais fière de l’être… peut-être pas.

J’aime ouvrir mes tiroirs, boîtes, placards et autres et admirer le fil, la laine, les fibres et autres textiles que j’ai imprudement acquis.

Je continue à acquérir pelotes bobines et cônes de touts types de fibres biens que je sache que j’aurai toutes les peines du monde à leur trouver une place une fois rentrée à la maison.

J’aime lécher les vitrines des boutiques phildar et bouton d’or, même si j’ai déjà chez moi plus de fil que de raison.

Lire la suite »
Tags: pelotes
dans fils, laines, etc..., écrit le 02.03.06 à 12:22:26 par Pyo Email totalise 699 vues...

Faire du fil avec... des tee-shirts!

Mon mari balance de vieux tee-shirts. Il fait le vide dans son armoire et il a 18 tee-shirts qui devaient partir pour Emmaüs. Je lui ai fait remarquer que dans l'état ou ils étaient ces tee (de vraies loques!), même un sdf n'en aurait pas l'utilité, et du coup je me retrouve enfin avec de quoi faire un super couvre-lit à ma fille : résistant, coloré... et pour un coût modique!

Crocheter avec du tissus est un excellent moyen de recycler les vêtements usagés, tâchés, trop abîmés pour être portés. On peut alors en faire des objets (paniers, tapis, set de table, etc...) à la fois résistants et chamarrés. Il faut juste veiller à ce que :

  • la qualité et l'épaisseur du tissus soit homogène sur un même ouvrage
  • les couleurs soient cohérentes (même si elles sont contrastantes ou en camaïeu
  • le tissus soit découpé de façon régulière.

Il existe différentes façons de découper le tissus : en rond, en biais, en aller-retour.

 

En découpant en rond il faut veiller à découper les coins en dessinant une courbe, car une fois la bande de tissus créée, les pointes seraient difficiles à cacher et formeraient des bubons proéminents dans l'ouvrage (ce qui peut-être, cela dit, un choix esthétique... mais ce n'est pas le mien).

C'est la meilleure façon d'obtenir une longue bande de tissus sans avoir à ce soucier de raccords. Idéal pour crocheter rapidement.

 

 

Le découpage en biais est le meilleur choix pour tous les textiles qui sont prompts à s'effilocher.

En crochetant, il suffit de faire se superposer les bandes de tissus sur quelques centimètres pour les raccorder entre elles.

Il est également possible de les coudre et de repasser les coutures ouvertes pour faciliter l'ouvrage, mais je trouve cette solution moins rapide et plus fastidieuse.

 

Découper en aller-retour est une autre excellente façon d'obtenir une longue bande de tissus sans raccord.

En revanche il ne faut pas oublier de ne pas aller jusqu'au bout du tissus une fois sur deux, ni d'alterner le sens de la coupe : si le premier coup de ciseau est donné du bord supérieur vers le bord inférieur (sans aller jusqu'au bout du coupon), le second devra aller du bord inférieur au bord supérieur (sans aller jusqu'au bout).

Malheureusement, le problème des pointes proéminentes se pose très vite avec cette méthode.

 

Avec un peu de chance le tee-shirt a été conçu en tube, il suffit alors de découper de bas en haut, dans un mouvement circulaire, une longue bande de tissus unique. Ensuite, le haut et les manches, une fois le col et les coutures enlevés, peuvent être découpés selon l'une ou l'autre de ces méthodes. Pour l'instant je conserve cols et ourlets une fois découpés, j'espère en faire des fleurs pour orner le couvre-lit.

Si on n'ouvre pas les coutures, le corps du tee-shirt est un tube, l'ennui c'est que les coutures sont épaisses, je ne sais pas s'il est préférable de les conserver et d'avoir un tube facile et rapide à découper, ou de les ouvrir et d'avoir une pelote de fil plus homogène... mais avec des pointes saillantes.

J'ai commencé il y a quelques années à crocheter un tapis à partir de bandes de tissus coupées en biais (ce que les américains nomment rag rug). Elles venaient d'une paires de rideaux en coton que le soleil avait décolorés très inégalement... et qui de toute façon ne me plaisaient plus.

Ce n'est la tant la découpe que le pliage qui m'a fait laisser l'ouvrage de côté : pour éviter qu'apparaissent les bords effilochés du tissus, je pliais tout en crochetant la bande de tissus en 4 (1 pli de part et d'autre pour rentrer les bords extérieurs, un pli pour fermer la bande et cacher les bords rentrés).

 

Avec un tee-shirt le problème ne se pose pas! Tirez : les bords s'enroulent sur eux-même! C'est magique!

Je ne sais pas quand je finirai ce tapis (il était destiné à notre salle de bain, mais aujourd'hui notre intérieur n'est plus dans les même coloris), mais ma fille a un chouette couvre-lit qui se prépare, sur lequel elle pourra sauter, jouer, chahuter, manger du chocolat, et après chaque lavage il sera un peu plus doux mais toujours aussi robuste!

dans fils, laines, etc..., écrit le 10.11.05 à 00:30:48 par Pyo Email totalise 3891 vues...

1 2

  • Non. C'est du crochet!

  • ni hippy, ni kitch, le crochet moderne signé pyo.
  • C'est du tricot? Non, c'est du crochet. Non, le crochet n'est ni réservé aux mamies, ni dévolu aux napperons blancs, aux couvre-lits kitchissimes ou aux écharpes mollement criardes. Je suis une femme active de (largement) moins de 50 ans, j'ai une pelote de fil et un crochet dans mon sac, et j'aime mieux habiller mes épaules que mon canapé-lit!

  • Crochetades

  • Rechercher

  • Derniers articles

  • Last Comments

  • Hors sujet

  • propulsé par b2evolution